Comment acheter de l’Ethereum ?

Créé en 2009, le Bitcoin est la première monnaie virtuelle qui a été lancée sur le marché. Elle est ensuite restée incontestablement le crypto-actif leader. Mais en 2015, on a assisté au lancement de l’Ethereum qui est venu concurrencer le Bitcoin grâce à ses nombreuses caractéristiques intéressantes.

À travers ces quelques lignes, nous revenons sur le fonctionnement de l’Ethereum et comment y investir son argent.

Qu’est-ce que l’Ethereum et comment ça marche ?

C’est Vitalik Buterin qui a eu l’idée de fonder sa propre chaîne de blocs en juillet 2015. Le réseau Ethereum naissait alors sans la prétention de devenir l’une des cryptomonnaies les plus fortes et populaires.

Pour ce protocole d’échanges, un bloc baptisé « Genesis » est apparu pour la distribution de tokens d’une valeur de 60 millions en prévente et 12 millions réservés aux développeurs. Ensuite, le piratage de l’Organisation autonome décentralisée (un fond d’investissement détenant des tokens ETH) a conduit à la division de la blockchain en deux parties : l’Ethereum (ETH) et l’Ethereum classique (ETC).

Il faut savoir que l’Ethereum se base sur un système informatique reposant sur des contrats intelligents. Ces applications ont pour objectif de sécuriser et simplifier les transactions en ligne.

En termes de volatilité, l’Ethereum est l’un des crypto actifs les plus sensibles aux fluctuations fondamentales. Ainsi, il est important pour les investisseurs de suivre avec attention son évolution quotidienne et de procéder souvent à son analyse.

Comment investir dans l’Ethereum ?

Comme la plupart des cryptomonnaies, l’Ethereum peut être acheté de différentes manières. Parmi les moyens qui permettent d’acquérir une cryptomonnaie, il y a :

  • Les plateformes en ligne sécurisées telles que Coinmama et Coinhouse ;
  • Les échanges peer-to-peer comme LocalEthereum ;
  • Les portefeuilles électroniques à l’instar d’eToro et Binance.

Les transactions d’achat et de vente de l’Ethereum diffèrent selon la synthétisation de la monnaie virtuelle, c’est-à-dire en fonction de l’enregistrement, la vérification et la sécurisation des échanges établis par le minage. Ainsi, pour diversifier les actifs de son patrimoine, la manière la plus rapide et rentable de procéder est d’acheter et de vendre de l’Ethereum au niveau d’une plateforme web de trading.

Logiquement, il faut investir dans l’Ethereum quand son cours est bas et le revendre lorsqu’il augmente dans le but de réaliser une plus-value. En revanche et au vu de la forte volatilité des cryptomonnaies, il est important de n’y investir que l’argent que vous êtes prêt à perdre.

Les avantages et inconvénients de l’Ethereum

Bien que l’Ethereum soit une monnaie qui a fait ses preuves, elle suscite beaucoup de doutes chez certains. Voyons alors de quoi il en retourne.

Les points positifs de l’Ethereum

Les experts voyant dans l’Ethereum une source de bénéfices s’arment d’arguments solides et énumèrent les avantages de cette monnaie virtuelle comme il suit :

  • L’Ethereum jouit d’une réputation historique plutôt positive ;
  • Il ouvre beaucoup de possibilités d’évolution et de développement ;
  • Il peut se targuer d’une communauté engagée et fidèle ;
  • Il offre un système d’applications décentralisées avancé et bien réfléchi ;
  • Il est plus accessible que le Bitcoin ;
  • Les plus grands établissements financiers lui louent beaucoup de respect.

Les points négatifs de l’Ethereum

Aussi précoce que la renommée de l’Ethereum puisse être, elle ne doit pas nous faire oublier ses inconvénients. En effet, la prudence doit être de mise lorsqu’on adhère au marché des crypto-actifs.

Il faut donc se rappeler que la sécurité de la blockchain de l’Ethereum a déjà montré certaines failles par le passé (le piratage de 2016…). Par ailleurs, Solidity, le langage de cette cryptomonnaie, est plus compliqué à comprendre que celui de nombre de ses concurrents. Enfin, il convient de noter que les premiers contrats intelligents de l’Ethereum avaient une scalabilité de mauvaise qualité et qu’il offre un réseau souvent surchargé …

A lire aussi :

Bitcoin ou ethereum : Quelle crypto choisir ?

Laisser un commentaire

et, pulvinar at dapibus elit. Praesent mattis