Epargner sur des livrets, pour le court terme.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un épargnant souhaitant placer des liquidités tout en les gardant dipsonibles, s’orientera vers un livret.

Les livrets sont les placements les plus disponibles en France. Chaque épargnant pourra ouvrir un livret réglementé dans, presque, toutes les banques. Enfin, si il existe des livrets réglementés, vous pouvez aussi vous orienter vers des livrets, dits maison, géré par la banque elle-même, voire une néobanque.

Ces derniers peuvent bénéficier de rémunérations nettes supérieures aux livrets réglementés. D’autres établissements, comme les néobanques, vont vous proposer des espaces de placements rémunérés en bon d’achat dans certains commerces en ligne. c’est le cas de Yeeld, par exemple.

Les livrets réglementés :

Les livrets réglementés sont encadrés par l’Etat. C’est ce dernier qui fixe le taux d’intérêt et les plafonds de versement. Les intérêts sont calculés à la quinzaine. Enfin, les fonds sont disponibles à tout moment. Ce qui en fait le meilleur support pour des liquidités.

Ces livrets sont sans frais et les intérêts versés sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. Tous les établissements bancaires peuvent proposer le livret A. les plafonds donnés ci-dessous s’entendent hors intérêts.

Les différents livrets

Livret A

Le livret A est le plus connu et le plus répandu. Chaque personne physique peut en souscrire, et uniquement un seul. Il est possible de verser jusqu’à 22950 euros sur ce livret. Les retraits sont possibles, dans la limite d’un solde de 10 euros. En deçà de ce seuil, le livret A devra être clos.

Livret développement Durable

Le livret Développement Durable, aussi appelé LDD, est réservé aux majeurs ayant leur domicile fiscal en France. Il n’est possible d’ouvrir qu’un seul LDD par personne.

Il est possible d’effectuer des versements, dans la limite d’un plafond de 12000 euros. Le solde minimum du LDD est de 15 euros.

Livret d’Epargne Populaire

Comme le LDD, le livret d’Epargne populaire est réservé aux personnes majeurs, domiciliées fiscalement en France. Cependant, il existe une condition supplémentaire pour en bénéficier. En effet, Pour ouvrir un LEP, le revenu fiscal de l’année 2016 du foyer fiscal du demandeur ne doit pas dépasser une certaine limite.

Le versement initial est de 30 euros et le plafond de 7700 euros.

Livret Jeune

Le livret jeune est un livret réglementé un peu spécifique. Une liberté de rémunération est laissée aux banques, dans la limite d’un certain seuil. Ce livret est un produit d’épargne réservé aux jeunes de 12 à 25 ans résidant en France. Le plafond du livret jeune est de 1600 euros.

Compte Epargne Logement

Le compte épargne logement (CEL) permet en plus, de sa rémunération, d’obtenir, sous conditions, un prêt immobilier à un taux privilégié et une prime d’Etat. Avant 2018, les intérêts étaient exonérés d’impôt sur le revenu, mais soumis aux prélèvements sociaux. Depuis 2018 les intérêts des nouveaux CEL sont entièrement fiscalisés et ne vous permettent plus bénéficier de la prime d’Etat.

Les livrets non réglementés

Les livrets non réglementés fonctionnent de la même manière que les autres livrets. Cependant, la rémunération de ces derniers est fiscalisée et soumise à prélèvements sociaux. Enfin les établissements bancaires sont libres de distribuer la rémunération qu’ils souhaitent et ils n’ont, en général, pas de plafond.

Pour résumer, contrairement à ce que vous proposera un conseiller financier, il est inutile de posséder plusieurs livrets. Remplissez déjà le premier, vous verrez ensuite. Si vous n’êtes pas imposable, les livrets non réglementés peuvent être aussi intéressants que les autres. Enfin, au vu du niveau de rémunération actuel, regardez de près ce que propose les néobanques et les assistants financiers.

Laissez un commentaire

venenatis, risus eget ut eleifend felis justo