Max, la petite révolution néobanque du Crédit Mutuel Arkéa

Max est une application, de services financiers, complète proposée par le groupe Arkéa. Une néobanque qui va loin.

Le groupe Arkéa est un des groupes bancaires français les plus dynamiques et innovants. Le groupe est constitué des réseaux bancaires du Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud Ouest et du Massif Central, mais aussi de l’assureur Suravenir et de la banque en ligne Fortuneo. Depuis une dizaine d’années, le groupe breton est un acteur majeur dans le développement des Fintechs et des start-up de la finance. On le retrouve aux capital de nombreuses pépites françaises comme Linxo, Mongopay ou encore Yomoni. Arkéa est aussi propriétaire de Leetchi et Pumpkin.

Mais sa grande entrée dans le milieu de la neobanque s’est faite, en 2017, avec l’assistant financier Max. Et pour le coup, on peut parler de véritable petite révolution, tant les services sont pertinents et innovants. En effet, avouons le, les réelles nouveautés sont très rares dans le secteur bancaire. Les banques classiques en étant arrivées à investir des millions en publicités pour vanter….l’accès aux comptes par internet ou via un smartphone… Assez comique, reconnaissons le. De l’autre côté, certains nouveaux acteurs, au delà des néobanques, proposent souvent des applications qui n’apportent pas réellement de plus-value aux particuliers, entre autres.

Max, une néobanque bien placée

A l’instar des N26 et autres C-Zam, l’offre Max consiste en une carte avec contrôle de solde et un IBAN. Il n’y a pas de possibilité de découvert. Question tarif, Max fait très fort. En effet, la carte est gratuite et l’offre ne contient pas d’abonnement mensuel ou annuel, ni de frais de tenue de comptes. Dans le même temps, les retraits sont gratuits, de façon illimitées.

Enfin, les paiements et retraits à l’étranger hors zone Euro ne donnent lieu qu’à la facturation de frais de change, au taux appliqué par MasterCard.

Dans le même temps, La carte Max est compatible avec le paiement mobile sur iPhone (Apple Pay), et bientôt sur Android (Paylib), à priori,en 2018.

application Max

Le compte est enregistré avec un IBAN français, ce qui peut-être un plus avec certains organismes. Dans le même temps, ce dernier vous permet de recevoir vos salaires, payer par virement et prélèvement. Et pour ne rien rater, max vous envoie une notification à chaque paiement.

Une néobanque et un assistant financier puissant

L’application Max n’est pas qu’une néobanque, c’est un assistant financier complet. Elle propose, en plus de son compte, un agrégateur de comptes, un assistant personnel offrant des conseils financiers et des solutions de gestion de comptes.

Mais ou la petite révolution arrive, c’est dans l’utilisation de la carte. Cette dernière va sans doute intéresser les multibancarisés. En effet, la carte est « agrégatrice ». Par défaut, elle va prélever , pour les paiements ou retraits, le compte de paiement Max. Mais si le client le souhaite, il peut aussi connecter sa carte à d’autres comptes. Il peut donc choisir de la connecter, très facilement, à un autre compte qu’il détient dans un autre établissement, en France.

« Grâce à cette fonction, vous pourrez par exemple régler un achat avec Apple Pay en utilisant n’importe quel compte, même si la banque qui le détient n’est pas compatible », promet Didier Ardouin, directeur général de Nouvelle Vague.

Pour le coup, cette possibilité est vraiment une révolution dans l’utilisation. En effet, si la possibilité éxiste depuis longtemps, de pouvoir connecter n’importe quelle carte sur un compte, ce service n’ajamais réellement été proposé. Seul quelques établissments comme la Carte PASS de carrefour banque ou l’American Express, le proposait. Mais seulement sur un seul compte.

Voilà, enfin, une petite révolution de la part des banques.

Laissez un commentaire

sem, tempus Sed commodo in id ut

newsletter

Holler Box