Avantage fiscal ou bon placement ?

Devez vous placer votre argent ou investir en fonction d’un avantage fiscal ?

« Ne payez plus d’impôts », « si vous payez plus de 2000 euros d’impôts, cela va vous intéresser », « réduisez votre IFI »,… Ces slogans nous parlent tous. Nous les voyons tous les jours, au fil de navigations sur le web. Ces offres semblent souvent liées à du spam ou des offres, au minimum, surprenantes. Elles répondent pourtant à une vraie demande d’un grand nombre d’entre nous (imposables bien évidemment).

Lors de mes années en tant que conseiller en gestion de patrimoine, j’ai pu observer les priorités des épargnants et des investisseurs. Les deux thèmes qui revenaient le plus souvent étaient «  baisser mes impôts » et « éviter les droits de succession ». Ces deux sujets arrivaient très loin devant les questions purement patrimoniales comme l’organisation d’une succession ou la préparation d’une retraite. Cela m’a toujours impressionné. Autant vous dire que les réponses étaient faciles à trouver : l’Assurance vie et les investissements en immobilier neuf. Pas besoin d’avoir un spécialiste en gestion privée pour répondre à ces besoins.

De nombreuses déceptions d’épargnants

De nombreux placements permettent de réduire votre impôt sur le revenu, cela est indéniable. Vous pouvez investir dans des programmes immobiliers comme ceux rentrant dans le cadre de la Loi Pinel, ou des logements en meublés non professionnels. Vous pourrez aussi investir dans des entreprises innovantes, via des FIP. Ces placements sont, en général, proposés par des grandes banques ou des intermédiaires financiers tout à fait recommandables.

Cependant, cet attrait fiscal à deux contreparties, importantes : le coût et le risque. En effet, les placements avec avantages fiscaux sont en général très chères. Prenons, par exemple, un investissement immobilier. Investir dans un programme neuf, dans le cadre du régime…, vous coûtera beaucoup plus cher qu’un investissement dans l’ancien. Dans le même temps, le rendement net sera souvent moins bon. En fait, vous achetez parfois l’avantage fiscal.

C’est la même chose pour certains investissements en valeurs mobilières. Ces produits défiscalisant, comme les FIP, seront accompagnés de frais d’entrée élevés.

Le risque, lui aussi, est très élevé. J’ai croisé, au long de ces quelques années, de nombreux clients ou prospects qui, alléché par le gain fiscal, ont investi dans des produits qu’ils ne connaissent pas ou ne maitrisaient pas. Un grand nombre d’entre eux ont perdu bien plus que ce qu’ils ont gagné en impôts… Ou est l’intérêt ?

Quel est votre objectif ?

Le bon placement n’est donc pas celui qui vous fait gagner de l’impôt, non. Le meilleur placement est celui qui répond à vos objectifs et que vous comprenez. Les seules questions que vous devez vous poser sont :  

  • Quel est mon projet ?
  • Pourquoi j’ai ce projet ?
  • Qu’est ce qui me motive dans ce projet ?

Lorsque vous avez répondu à ces questions, vous pourrez rechercher le placement répondant aux bons critères de disponibilités, de sortie, de durée et de support. Tous ces critères devront se mettre au service de votre projet. Si vous souhaitez un complément de retraite, rechercher des revenus ou des rentes, par exemple. L’avantage fiscal ne doit-être que la cerise sur le gâteau.

Pour conclure, ne vous trompez pas d’objectif quand vous placez de l’argent ou investissez. La fiscalité n’est pas une fin en soi. Gagner en impôts ce que vous allez perdre en capital, en frais voire en intérêt d’emprunt n’a aucun intérêt.

Laissez un commentaire

dolor tristique tempus venenatis felis Phasellus sem,

newsletter

Holler Box